La Science et l’opinion

Entre amour et désamour, l’opinion publique vis-à-vis de la Science oscille au gré de l’actualité.

Interprétation libre du tableau de JN Robert-Fleury (1847) : « Galilée face au tribunal de l’Inquisition Catholique Romain » (Musée du Louvre)

Si l’on rejugeait Galilée au XXIème siècle, ce ne serait pas le tribunal de l’Eglise, mais l’opinion publique qui le condamnerait. Les relations entre la Science et l’opinion ont évolué au cours du temps

Crise de l’expertise scientifique

Dans le numéro de décembre 2010 du « Monde Diplomatique », Jacques Testart revient sur la situation de crise de l’expertise scientifique et ses conséquences.

La situation est paradoxale puisqu’en même temps que la demande d’expertise est toujours croissante, sa crise est maintenant avérée, et remet en cause « l’autorité de la science ». La demande croissante par les pouvoirs publics d’expertises dans le domaine scientifique traduit une évolution des liens entre science et société. Les découvertes scientifiques et leur application technique n’est en effet plus uniquement synonyme de progrès, mais aussi de risques (cité par Médiapart).

Oui, les relations entre la science et l’opinion publique oscillent entre confiance (les sondages montrent que la profession de chercheur fait partie des plus populaires ) et défiance (l’innovation scientifique conduit-elle toujours à un progrès pour la société ; doit-elle être contrôlée ?).

La complexité des phénomènes scientifiques est telle que, hors des cercles d’initiés que sont les chercheurs d’une discipline, il est difficile (impossible) de « distinguer aussi aisément qu’auparavant une science robuste de toute autre démarche qui n’en a que l’apparence » (voir la section Comprendre le monde moderne). Mais les avancées scientifiques récentes comme le génie génétique, les nanomatériaux, les communications par ondes … ont des impacts inouïs sur nos sociétés. Tout naturellement, on observe un poids croissant de l’opinion publique dans les décisions politiques concernant la science et la technologie (interdiction du glyphosate ou des OGM, vaccination obligatoire, choix énergétiques…).

Pensées de Bachelard

Le dialogue entre les scientifiques (ceux qui savent) et le public (ceux qui savent moins) est donc de plus en plus nécessaire. Car c’est le public qui a le pouvoir de décider.

Vers la vérité scientifique ?

Mais comme le note Jacques Testard, biologiste père du bébé éprouvette, « les experts scientifiques sont constamment envoyés en éclaireurs. A chaque fois, ils sont ballottés entre la complexité scientifique d’un sujet, la crainte d’être suspectés de manipulation, la nécessité de trancher rapidement sous le feu médiatique ».

Dans les débats récents, le rôle des experts scientifiques a été fortement remis en cause : financement de leurs recherches, participation à des groupes de pression (lobby), intégrité personnelle… Ces débats illustrent parfaitement les attentes et réticences de l’opinion publique ; les travaux scientifiques ne sont pas évoqués pour essayer de déterminer une « vérité » qui s’imposerait à tous, mais davantage comme un moyen d’étayer ses propres opinions, quitte à disqualifier tout travail scientifique qui apparait moins favorable.

Alors existe-t-il une vérité scientifique qui s’imposerait à tous ? Les avis des scientifiques ne sont-ils que des opinions comme les autres, relatives et fluctuantes ? Les scientifiques font-ils partie de ces « technostructures » qui décident de tout sans consulter le peuple ?

Dans les médias, il y a souvent confusion entre les résultats d’un travail scientifique publié, souvent partiel (parfois partial), les faits avérés et les « vérités » scientifiques. Cette échelle de valeur est discutée dans la section « La vérité scientifique« .

A lire et/ou écouter

Une visio-conférence sur le thème de La Science et l’Opinion dans le cadre particulier de la pandémie Covid-19 (2020) : voir l’article Covid-19 et Opinion.

Une vidéo sur l’impact écologique d’Internet et des technologies de l’information ; voir l’article : « Internet, la Planète et moi » avec une présentation associée.

Une conférence de l’Université Permanente de Nantes a traité le sujet en 2019. Vous pouvez accéder au fichier audio de la conférence « La science et l’opinion publique« , dans la page des Conférences du Mercredi. Les transparents de la conférence (à feuilleter en parallèle lors de l’écoute) sont téléchargeables : version Powerpoint et version pdf.

En octobre 2019, une interview dans le cadre de l’émission « Fréquence citoyenne » de Eur@dioNantes a permis de discuter ces questions, avec des échappées vers le rôle de la Science dans la destinée humaine (en podcast , en fichier mp3)