Le XXIème siècle et ses peurs

La Science fait plus peur que rêver, mais peut-elle nous sauver des dangers qui nous menacent ?

Francis Bacon, scientifique et philosophe du XVIème siècle avait une vision optimiste du progrès humain, progrès apparemment sans limites, où la Science et les technologies permettraient de « connaître les causes et les mouvements secrets des choses et de reculer les frontières de l’empire de l’homme sur les choses, en vue de réaliser toutes les choses possibles » 

S’il revenait en ce début du XXIème siècle, Francis Bacon pourrait s’émerveiller que l’Humanité a réalisé la plupart de ses rêves : la Science a éclairé les « mouvements secrets » de l’Univers jusqu’à ses ultimes limites spatiales et temporelles ; la Technologie -fille de la Science- a multiplié l’ « empire » de l’Homme sur son environnement et sur lui-même …

Et pourtant, aujourd’hui la Science fait plus peur qu’elle ne fait rêver (voir « opinion et science« ). Les jeunes se détournent des études et des métiers scientifiques. Jamais la confiance dans l’avenir n’a été aussi faible. Jamais la capacité de l’Humanité à maîtriser les « retombées » de la Science (énergie nucléaire, génétique, nanotechnologies…) n’a été autant mise en question. Jamais l’avenir de l’humanité n’a paru aussi incertain.

Alors que faire : faut-il arrêter la Science ?  Gouverner (contrôler) la Science ? Gouverner par la Science ?

La conférence organisée pour l’UP de Nantes, présente le regard d’un scientifique sur ces vastes problèmes.

Laisser un commentaire